Home >> Articles >> Les pièges des régimes faibles en glucides: néoglucogenèse et carence en fibres

Les pièges des régimes faibles en glucides: néoglucogenèse et carence en fibres

régimes faibles en glucidesIl existe deux types de fibres, à savoir: les fibres solubles qui se dissolvent dans l’eau et les fibres insolubles.

Pendant la digestion, les fibres solubles se transforment en une substance gélatineuse. Les fibres insolubles ne se dissolvent pas et aident à dégager le tube digestif des déchets et donnent du volume aux selles.

Les fibres aident au bon fonctionnement de l’appareil digestif. Les professionnels de santé recommandent de consommer au moins 20 grammes de fibres par jour.

La recommandation idéale donnée par l’Institute of Medicine suggère:

  • Les hommes de 50 ans ou moins –> 38 grammes
  • Les femmes de 50 ans ou moins –> 25 grammes
  • Les hommes de 51 ans ou plus –> 30 grammes
  • Les femmes de 51 ans ou plus –> 21 grammes

Les glucides sont la seule source de fibres pour une personne au régime. Les aliments complets, les fruits, les légumes, les grains entiers, les légumineuses, les céréales et les noix contiennent des fibres. Les suppléments de fibres sont dérivés à partir de ces sources. Cela pose un défi pour les personnes suivant un régime faible en glucides.

Les régimes faibles en glucides et la digestion

Mis à part les fringales et le fait de se priver de ses aliments préférés, beaucoup de personnes sous régime hypoglucidique souffrent de difficultés digestives. Ils peuvent souffrir de diarrhée ou de constipation qui sont dues aux régimes alimentaires très pauvres en fibres. Comme les personnes suivant des régimes faibles en glucides excluent sévèrement la majorité des sources alimentaires de glucides, ils négligent d’incorporer des sources de fibres dans leur alimentation.

La seule façon de résoudre ce problème est de trouver un moyen de consommer des sources de glucides riches en fibres. Bien qu’il existe des recommandations générales, une personne suivant un plan de perte de poids faible en glucides doit incorporer dans son alimentation des sources de glucides très riches en fibres pour mettre fin à ses problèmes de digestion qui sont dus à une carence de fibre.

Aliments riches en fibres et pauvres en glucides 

Lorsqu’il s’agit de décider quel type de glucides à inclure dans un régime alimentaire, les personnes suivant un régime alimentaire faible en glucides doivent choisir des aliments avec la plus faible teneur nette en glucides. La teneur nette en glucides est déterminée en soustrayant le nombre de grammes de sucres et de fibres à partir du nombre de grammes de glucides dans un produit alimentaire. L’idée est de distinguer les glucides sains consommés de ceux qui ont le moins d’impact sur les niveaux de sucre dans le sang.

Quelques exemples d’aliments recommandés :

  • La roquette
  • La betterave
  • La courgette
  • La courge spaghetti
  • Le chou-fleur
  • Le céleri
  • Les champignons
  • Les abricots
  • Les avocats
  • Les fraises
  • Les pêches

En cas de doute, choisissez les légumes verts et les fruits à haute teneur en fibres.

Les régimes faibles en glucides et le métabolisme

Les aliments riches en glucides apportent au corps les vitamines, les minéraux et les antioxydants dont il a besoin pour rester en bonne santé. Les nutriments qu’ils contiennent aident à la régénération cellulaire et au bon fonctionnement du système immunitaire. Ils aident également à la perte de poids saine; sans eux, le corps peut passer au mode «famine» et ralentit le fonctionnement du métabolisme en empêchant la perte de poids. Le corps va utiliser la nourriture qu’il reçoit plus efficacement et stocker tout excès sous forme de graisse.

Carence de glucose et néoglucogenèse

Le corps utilise le glucose pour la plupart de ses besoins en énergie. Cela constitue l’une des raisons pour lesquelles les régimes faibles en glucides fonctionnent si bien. Lorsque le corps est privé de glucides à décomposer en glucose, il se tourne vers d’autres types de sources d’énergie comme les graisses.

Cependant, le glucose est, pour le corps, la seule source d’énergie facilement disponible. Dans les situations d’urgence, le corps peut aussi utiliser les cétones produites par la dégradation des graisses. Le glucose assure également de nombreuses fonctions dans le corps. Si le taux de glucose dans le sang chute de façon drastique, le corps se voit obligé de convertir d’autres ressources métaboliques disponibles en glucose, la néoglucogenèse en est un exemple.

Au cours de la néoglucogenèse, les acides aminés sont convertis en glucose. Le foie est le principal organe dans lequel s’opère ce processus, mais les reins sont, eux aussi, capables de réaliser cette fonction.

Lorsque les glucides sont consommés, une partie est emmagasinée dans le foie sous forme de glycogène. Si la réserve de glycogène présente dans le foie est puisée, le corps se tourne vers les muscles pour puiser les protéines et les acides aminés pour les convertir en glucose. La néoglucogenèse est un mécanisme de survie et non un état souhaitable pour la perte de poids.

Bien qu’à court terme les régimes faibles en glucides puissent sembler efficaces, les suivre à long terme peut être difficile. Cela devient particulièrement vrai si une personne suivant un régime hypoglucidique ne gère pas efficacement ses apports en glucides et en fibres. La réduction sévère des apports en glucides interfère activement avec l’acquisition de l’énergie et l’élimination des déchets, deux fonctions corporelles très importantes et étroitement liées.

Un bon régime faible en glucides devrait comprendre:

  • Des sources de fibres faibles en glucides et saines
  • Un rapport équilibré de glucides riches en nutriments, de graisses et de protéines afin de maintenir apports énergétiques, stabilité métabolique et bonne digestion